Publié le

« Mon rapport aux vêtements a totalement changé » – Christine, maman d’Anaé et de Nathan

Peux-tu te présenter?

Je m’appelle Christine. J’ai 40 ans. Je suis maman de 2 enfants. Anaé, 7,5 ans, et Nathan qui aura bientôt 4 ans. Depuis peu, j’ai radicalement changé mon rapport aux objets et plus particulièrement aux vêtements.

Peux-tu nous en dire plus?

Avant, pour mes enfants, j’achetais sans compter. J’achetais beaucoup. Beaucoup de beaux vêtements de marque. J’achetais tout ce qui me plaisait. Mes enfants grandissaient vite, tant pis. Ils n’en profitaient pas, tant pis. J’allais très probablement les entasser dans des caisses à ne plus savoir quoi en faire. Qu’importe. C’était mon caprice. J’assumais.

Et comment est arrivé le changement?

Un jour, un vendeur dans un magasin m’a dit : « Rendez-vous compte que les vêtements de vos enfants ont encore de la valeur. Ils sont vraiment dans un parfait état. Vous pourriez en faire quelque chose. » Suite à cet échange, j’ai commencé à faire un tri dans toutes ces caisses qui s’entassaient et j’ai décide de le faire avec mes enfants. C’est alors que j’ai compris que mes enfants n’avaient pas du tout le même rapport que moi à ces vêtements. Soit ils ne s’en souvenaient pas car ils étaient trop petits quand ils les portaient. Soit ils n’y étaient pas attachés c’étaient des vêtements qu’ils n’avaient eux-mêmes choisis. Ensemble, nous avons décidé d’en faire quelque chose et de leur leur redonner de la valeur. Maman qui travaille, je n’avais pas beaucoup de temps à consacrer. Il me fallait trouver une solution facile et efficace. Un lieu pas loin de chez nous qui accepterait plus qu’une petite caisse tous les X temps. Hasard ou pas, une amie m’a parlé d’un projet dont elle avait entendu parler via via. C’était au printemps dernier. Marcel & Fifi n’existait pas encore mais se préparait. Je me suis dit tentons.

Et c’est donc ce rachat par Marcel & Fifi qui a changé ton rapport aux vêtements?

Oui ce premier rachat a été un premier pas mais le cheminement s’est poursuivi avec une prise de conscience beaucoup plus globale. Le recyclage des vêtements est alors devenu une véritable activité en famille. Quelle seconde vie allons-nous donner à ces vêtements ? Une partie à Marcel & Fifi mais qu’allons-nous faire du reste? Pourquoi donnons-nous une seconde vie ? Quel va être notre impact ? Qu’allons-nous faire du montant reversé par Marcel & Fifi? Nous nous sommes posé toutes ces questions en famille. J’ai été impressionnée par la réaction d’Anaé et Nathan, qui ont très vite compris le rôle qu’ils pouvaient jouer à leur niveau.

Et du coup, qu’avez vous décidé de faire du dû de Marcel & Fifi ?

Quand j’ai demandé aux enfants ce qu’ils souhaitaient faire de l’argent reçu par Marcel & Fifi pour leurs vêtements dont ils avaient tant pris soin, ils n’ont pas du tout demandé quelque chose de matériel tel qu’un jeu ou autre. Ce qu’ils voulaient c’était se faire plaisir en famille avec une sortie originale. Ce fut à nouveau pour moi une belle leçon de vie. La prise de conscience était chez eux totale. Depuis, nous sommes déjà retournés à plusieurs reprises chez Marcel & Fifi. Et la dernière fois, Céline m’a proposé d’opter soit pour le virement comptant soit pour des bons d’achats chez Bonjour Maurice. Avant Marcel & Fifi, je ne connaissais pas Bonjour Maurice. J’étais passée dans leur boutique pour la première fois quelque semaines avant pour y déposer nos vêtements à revendre. Et là, on me proposait de découvrir de plus près. Nous y sommes donc allées avec ma fille. Anaé a adoré. Moi aussi. Pour elle, des vêtements confortables, originaux, qui lui ressemblent. Pour moi, une prise de conscience supplémentaire. Alors que, jusqu’à présent, la seule préoccupation que j’avais quand j’achetais les vêtements pour enfants était de savoir si les conditions de travail étaient respectées, là je découvrais chez Bonjour Maurice de beaux vêtements de qualité fabriqués en Europe et conçus par 2 entrepreneuses à côté de chez moi. Une étape en plus dans notre cheminement.

Ton regard sur la seconde main a-t-il aussi changé?

Oui bien entendu. Il y a encore quelques mois j’avais cette image de la seconde main qu’on n’assume pas. L’acheteur qui « vide les poubelles » et le vendeur qui tente s’arrondir ses fins de mois. Grâce à notre prise de conscience, aujourd’hui ma perception est tout autre. J’assume et je suis fière de notre démarche de recyclage. Depuis toujours, je ne supportais pas la gaspillage alimentaire mais en fait pour les vêtements c’est le même principe. Mon, notre regard a changé et nous en avons tous profité. Mes enfants. Moi. Marcel & Fifi. Les personnes qui achètent les vêtements de mes enfants et leurs enfants. Bonjour Maurice. Un véritable circuit court qui bénéficie à tous et qui a changé profondément ma qualité de vie.