Publié le

Et après Marcel & Fifi? Que deviennent les vêtements non repris?

Depuis maintenant 7 mois, régulièrement un vélo cargo de chez Cyclup se gare devant notre grande porte et embarque les vêtements qui ne répondent pas à notre charte de qualité. Mais où donc partent ces vêtements et qui se cache derrière ce joli nom à consonance circulaire?

Dès les prémisses de Marcel & Fifi, nous tenions à trouver un partenaire pour poursuivre notre boucle. Avec Cyclup, nous ne pouvions imaginer mieux comme collaboration. Cyclup, c’est un projet d’économie sociale porté par le CPAS de Bruxelles qui s’inscrit pleinement dans la dynamique d’économie circulaire bruxelloise. Son objectif est double : réinsérer professionnellement les bénéficiaires du CPAS de Bruxelles et lutter contre les déchets en revalorisant les textiles et le bois.

Retour sur notre vélo cargo. Direction rue Haute au coeur des Marolles. Première halte : le centre de tri. Aurore, la responsable, et son équipe nous y accueillent. Ici chaque jour sont triés des kilos de textile. Des vêtements bien sûr mais aussi du linge de lit ou encore des nappes ou des tissus. En fonction de leur état et de leur composition, les textiles ont différentes secondes vies qui les attendent. Certains sont gardés pour leur matière comme la soie ou le cuir pour être ensuite revendus au kilo à des créateurs ou couturiers. D’autres pour leur état ou leur originalité. Et d’autres encore sont acheminés vers la plateforme citoyenne des réfugiés.

Des vêtements de seconde main aux multiples destins

Pour ceux qui sont gardés pour leur état ou leur originalité, deux destinations à quelques pas de là. La première, deux numéros plus loin : la Friperie. Ici ce sont deux travailleuses en réinsertion professionnelle qui nous accueillent. Chaque jour, au sein de la boutique, elles proposent un large choix de vêtements de seconde main à tout type de public. Tout d’abord des personnes bénéficiant du CPAS qui ont droit à 20% de réduction mais aussi des personnes qui consomment par choix seconde main ou même des connaisseurs qui viennent dénicher ici des pièces vintage.

La seconde destination est une porte encore plus loin : l’Atelier boutique. Place à un joli espace qui combine showroom et un atelier de couture. Ici on travaille tous les textiles pour leur donner une seconde vie originale. Dans le showroom, une jolie collection de créations uniques d’upcycling faites sur place mais aussi des pièces de créateurs mises en dépôt-vente. C’est également dans cet atelier-boutique qu’il est possible de s’approvisionner en articles zéro déchet comme des lingettes ou des sacs d’achat en vrac. Enfin, l’atelier propose un service de retouches, de confections d’ameublement (rideaux, nappes…), de réalisations sur mesure (costumes de théâtre ….) et de confections pour créateurs.

Se former pour réintégrer le marché de l’emploi

Au total, ce sont près de 20 personnes qui travaillent sur ces 3 sites côté à côte dont une grande majorité sous contrat article 60. Car Cyclup c’est avant tout un projet de réinsertion professionnelle qui forme les bénéficiaires du CPAS à divers métiers. Le recyclage, le tri, a couture ou encore la vente, chaque année ce sont environ 15 personnes qui sont formées à de nouvelles compétences.

En reprenant la route vers la Porte de Hal et notre local de travail, c’est un sentiment de fierté qui nous envahit. Fières d’être partenaire de ce magnifique projet qui combine à la fois social, environnemental et local. Si vous ne connaissez pas, n’hésitez pas à passer une de ces 3 portes (ou les 3 ☺) ou encore à suivre leur agenda. Il s’y passe aussi des événements à ne pas manquer comme leur vente spéciale vintage.