Publié par

Marcel, Fifi et vous#10: Valérie

Peux-tu te présenter?
Bruxelloise d’adoption, j’ai 2 petits garçons de 2 et 4 ans, un faux mari exceptionnel et une chouette maison. Depuis 2 ans, je suis en train de revoir mes priorités dans la vie. Je prends conscience de ce qui me fait du bien et me fait vibrer. J’apprends à ralentir et je voudrais que le monde retrouve du lien.

La garde robe de Remi et Igor, c’est?
Une garde-robe fonctionnelle qui vise l’autonomie. Chacun a sa double petite armoire. D’un côté, les vêtements encore trop grands et de l’autre, les vêtements à porter. A droite, nous avons ainsi une vue claire sur les vêtements disponibles mais pas encore à leur taille avec pour gros avantage de ne plus avoir des caisses de vêtements qui trainent dans la maison☺ A gauche, les vêtements à leur taille sont rangés par type. Une pile de chemisettes, une pile de t-shirts, une pile de pantalons,… Avec ce système, mes enfants peuvent se servir et choisir seuls leurs vêtements. Avec 2 garçons débordant d’énergie, leur garde-robe est surtout composée de vêtements pratiques et confortables. Il y a aussi beaucoup de couleurs unies pour éviter des associations trop bariolées ☺

Et la routine pour s’habiller chez vous, c’est?
Comme je disais, il est important pour nous qu’Igor et Remi soient les plus autonomes possible pour s’habiller. Chaque jour, lorsqu’ils se déshabillent dans la salle de bain, ce sont eux qui doivent juger si leurs vêtements sont encore propres ou non. En fonction, ils vont ensuite chercher de quoi compléter leur tenue du jour. Le plus grand est plutôt du genre à prendre les derniers vêtements au dessus de la pile alors que le plus petit est plus sélectif et aime choisir la pièce qui lui manque.

Et ces vêtements, neufs ou de seconde main?
Le dressing d’Igor et Remi est essentiellement composé de vêtements de seconde main. Au début pour Igor, j’ai acheté que du neuf. Nous avions aussi reçu beaucoup de cadeaux à la naissance. Petit à petit, j’ai commencé à faire les brocantes, d’abord pour l’attrait financier. Finalement, 2 ans plus tard, chemin faisant, quand Remi est né, il n’était plus envisageable pour moi d’acheter neuf. C’est aussi à partir de ce moment là que j’ai commencé à désengorger la masse de vêtements en vendant les premiers. Pour moi, cela n’avait plus de sens de tout garder. J’étais plus consciente des besoins et j’ai conservé uniquement ce que je savais que Remi allait porter.

Igor avec une combi neuve – 2 ans plus tard: Remi avec un petit pantalon de seconde main


Tes adresses pour vendre et acheter en seconde main?

Au début, j’ai essayé de vendre moi-même via Facebook ou lors de brocantes mais cela ne marchait pas et m’encombrait l’esprit. Aujourd’hui, c’est simple et pratique. Dès que les vêtements sont trop petits, ils sortent de la maison et ne reviennent plus. Certains sont directement donnés à des associations comme Les Petits Riens. D’autres, je les vends à des magasins de seconde main comme Marcel & Fifi. Ce que ces magasins ne prennent pas ou n’ont pas vendu, je les dépose dans la foulée dans une bulle Les Petits Riens. Pour les achats, mes adresses les ventes de La Ligue des Familles, les brocantes, Les Petits Riens et Kringloopwinkels. Pour les jolies pièces, je vais à La Ritournelle et chez Marcel & Fifi. Chez vous, comme j’aime voir les vêtements, je me rends à vos ventes et à votre showroom.

Quels critères guident tes achats de seconde main?
J’achète essentiellement ce dont nous avons besoin. Avant, il m’arrivait souvent de craquer pour tes coups de coeur encore trop grands mais j’ai souvent fait des erreurs. Toujours dans cette idée de libérer un maximum l’esprit, je préfère acheter au fur et à mesure des besoins des enfants. L’état des vêtements est le premier élément qui guide mes achats. Après j’aime les jolies choses, donc parfois je craque pour des petites pépites en seconde main.

Tes coups de cœur?
J’ai 2 pièces auxquelles je suis très attachée. Pour Igor, c’est une petite combinaison Tiny Cottons que j’ai achetée neuve plein pot. J’adore cette combi pour ce qu’elle est mais aussi pour ce qu’elle nous rappelle. Photo impromptue prise sur une aire d’autoroute lors de nos premières vacances avec lui. Nous l’avions installé dans son transat le temps de pique-niquer et il était habillé avec cette combi. Pour Remi, c’est un petit pantalon de Imps & Elfs acheté en seconde main quelques jours avant sa naissance. Je suis très attachée à ce pantalon car j’associe cet achat à son arrivée. Il l’a porté dès ses premières heures. Ces 2 vêtements feront partie de leur petite boîte à souvenirs.

Un mot à ajouter?
Quand Igor est né, il n’était pas aussi évident d’acheter en seconde main (preuve en est : mes 2 coups de cœur si différents). Il y avait peu d’endroits où il était possible d’avoir du choix et acheter seconde main n’était pas courant. Aujourd’hui, il y a de plus en plus d’adresses comme Marcel & Fifi et les mentalités sont en train de changer. Aujourd’hui, j’ose faire des cadeaux de naissance en seconde main. Je choisis de jolies pièces que je customise avec des broderies que je crée. Je voulais aussi conclure en disant que des initiatives comme Marcel & Fifi m’enthousiasment beaucoup. Des initiatives qui créent leur propre boulot avec pour vision de faire bouger les choses. Cela me donne plein d’énergie et j’adore y participer !