Publié par

Marcel, Fifi et vous#9: Aurore

Peux-tu te présenter?

Je suis Aurore. La maman de Charline, 4 ans, et d’Ernest, 1,5 ans. A la maison, nous essayons de modifier nos habitudes au quotidien en faveur de la transition écologique.

Depuis quand êtes-vous dans cette démarche?

Les balbutiements datent de la naissance de ma grande fille. Tout le business autour de l’enfance m’a interpellée. Comme beaucoup, j’ai sauté les 2 pieds dedans mais assez vite je me suis rendue compte qu’on nous poussait à la surconsommation et qu’on nous encourageait à acheter plein de choses inutiles que ce soit pour les vêtements, la puériculture, les jouets. Avec du recul et l’arrivée de mon second enfant, il est certain que nous aurions acheté beaucoup moins. C’est aussi avec l’arrivée de notre premier enfant que nous avons commencé à changer nos habitudes alimentaires. Nous nous sommes aussi beaucoup questionnés sur les langes. Le déclic beaucoup plus global date d’il y a quelques mois. Je travaille à 2 pas du Parlement et pendant des semaines, j’ai vu tous ces jeunes se mobiliser pour changer la donne. Quand la loi climat n’est pas passée, cela m’a fait encore plus réaliser de l’importance d’agir chacun au quotidien à notre niveau. On pense que les petits gestes ont peu d’impact mais non. Si nous tentons chacun d’agir, nous pouvons changer beaucoup de choses.

Et la seconde main pour habiller les enfants ça date de quand du coup?

Pour les vêtements de Charline, je suis aussi tombée dans le piège. Au début, j’achetais beaucoup, en neuf, alors que j’avais aussi beaucoup reçu de mes nièces qui sont plus âgées. Heureusement, voyant ces jolies pièces qui avaient déjà vécu, j’ai commencé à acheter des vêtements en seconde main. Aujourd’hui, nous sommes 4 ans plus tard, 1 enfant en plus et 2 garde-robes presque entièrement de seconde main 🙂 J’essaye aussi d’acheter mieux. Moins de pièces mais des jolies pièces qui tiennent et sont nécessaires.

Quelle est ta relation avec les vêtements de tes enfants?

Je ne suis pas quelqu’un qui garde à tout prix. J’aime régulièrement faire du tri et nous débarrasser des choses qui ne servent plus dont les vêtements devenus trop petits. Je reste bien sur attachée à quelque pièces coups de coeur mais comme ma belle-mère, je vais en garder 10 maximum pour chaque enfant. J’aime bien la symbolique 🙂 Pour le reste, je veux que cela circule.

Tenues de rentrée by Marcel & Fifi pour Charline et Ernest


Les vêtements de tes enfants c’est donc chez Marcel & Fifi qu’ils partent pour d’autres vies?

Oui notamment. J’ai d’abord découvert Marcel & Fifi en tant que cliente. Comme je recherche à consommer seconde main pour habiller mes enfants, c’est tout naturellement que je suis tombée sur site de Marcel & Fifi. J’étais ravie car il n’existait alors pas d’offre similaire en Belgique. Je faisais venir des vêtements de France mais cela était totalement antinomique avec ma démarche. J’aime beaucoup la sélection et le côté local de Marcel & Fifi. Ensuite, mon fils a commencé à grandir et j’ai revendu mes premiers vêtements à Marcel & Fifi. J’apprécie beaucoup le système de rachat direct qui facilite nos vies.

Qu’as-tu fait de ton dû?

Bien-sûr en tant que cliente fidèle, j’ai opté pour des bons d’achats chez Marcel & Fifi. Un vrai système d’économie circulaire! Avec ces bons, j’ai refait la garde-robe de Charline et Ernest pour la rentrée à l’automne.

Un petit mot pour finir?

Oui! J’aurais voulu être dans cette démarche beaucoup plus tôt. Quand on devient parent, ce n’est pas si simple de savoir ce dont on a vraiment besoin. On nous pousse à beaucoup consommer. Heureusement, aujourd’hui les esprits changent et des initiatives telles que Marcel & Fifi nous aide énormément.