Publié par

Rock Your Education, un blog plein d’astuces pour les parents

Maman de 3 enfants, Dorothée est à l’initiative du projet « Rock Your Education ». Ce projet a pour but de partager des outils autour de l’éducation en créant du contenu via son blog et sa Chaine YouTube. Des formations et des ateliers ont également lieu afin d’aider les parents à accompagner leurs enfants sur différentes thématiques. De l’apprentissage jusqu’à ce qui anime l’enfant, le but de Dorothée est de donner des outils pour aider les parents à faire des enfants bien dans leurs baskets.
Aujourd’hui, elle nous donne ses meilleurs outils afin de répondre à des questions que beaucoup de parents se posent.

– Qu’est-ce que la discipline positive ?
La discipline positive est une approche qui regroupe un ensemble d’outils et de méthodes. Elle n’est ni punitive ni permissive, c’est l’alliance entre la fermeté et la bienveillance. Par cette discipline, l’idée est de faire coopérer l’enfant sans qu’il se sente obligé d’exécuter des tâches afin de lui faire développer des compétences clés telles que l’autonomie, l’auto discipline et le respect.

– En tant que parent, nous ne cessons pas de répéter à nos enfants de se dépêcher. Le matin pour aller à l’école, le soir pour aller se coucher, … As-tu un outil, un tips qui aide dans ces situations qui sont pénibles tant pour les enfants que pour les parents ?
Je donnerais 3 outils différents qui pourront faciliter l’enfant à réfléchir par soi-même afin de gagner du temps le matin et avant le coucher:
1. Les questions de curiosité : au lieu de donner des ordres, on pose des questions qui vont permettre à l’enfant de réfléchir, du genre : « c’est quoi la règle quand on est à table? », « comment peut-on faire pour être à l’heure à l’école? ». Ce genre de questions va permettre de donner une posture différente aux parents et l’enfant va accueillir ces questions plus facilement. Un conseil est aussi d’éviter les «pourquoi » car les enfants les ressentent souvent d’une manière accusatrice.
2. Les choix limités : en proposant 2 choix à votre enfant, vous allez lui donner l’impression qu’il a le choix et sa réponse sera directe. Exemple : “tu préfères mettre le t-shirt rouge ou le t-shirt vert?”
3. Mettre des rituels en place : mettre en place un tableau de routine avec des tâches à remplir avant de partir à l’école ou avant d’aller se coucher. Je conseillerais également les petits concours en jouant un peu avec le temps du type “qui va être prêt en premier”, etc…

– La phase du NON. Il y a un âge où le NON est un des seuls mots qui sort de la bouche des enfants quand on leur demande ou propose quelque chose. Pour manger. Pour aller dormir. Pour mettre ses chaussures. Y a-t-il des outils qui aident à passer au mieux à travers cette phase ?
C’est une phase transitoire qui commence dès 18 mois jusqu’à 3 ans. Cette phase est normale, c’est un moment où l’enfant a envie d’apprendre et de faire les choses par lui-même. Il utilise donc le non pour s’affirmer mais également pour exprimer une frustration.
Face à cette situation, l’outil que je pourrais donner est à nouveau le choix limité. En leur donnant l’occasion de choisir entre 2 propositions, l’enfant va faire un choix sans pouvoir dire non. Dans cette phase du NON, il est aussi important de l’aider en lui créant un environnement adéquat. Lui mettre une vaisselle à sa hauteur en lui montrant qu’il peut faire les choses seul et que vous avez confiance en lui.

– Les enfants ne sont pas toujours très loquaces sur leur journée à l’école. Surtout petits, il n’est pas facile de savoir ce qu’ils ressentent, comment ils le vivent et comment ils se sentent ? As-tu un outil pour essayer de libérer la parole des enfants, même petits, au retour de l’école ?
Pour cette situation je pense à un chouette jeu, le jeu du Vrai/Faux. Il consiste à dire deux choses qui se sont passées dans la journée, une sera vraie et l’autre fausse. De cette manière, l’enfant racontera sa journée de manière amusante et imaginative.

 

Je conseillerais également le jeu de la cocotte : cela consiste à écrire des questions originales du type : « ton moment le plus drôle de la journée », « le moment que tu as apprécié aujourd’hui ». Cette technique va permettre à l’enfant de réfléchir en racontant des moments de sa journée et en déclenchant la conversation.

 

 

 

Pour plus d’outils et d’idées, le blog de Dorothée est à votre disposition. Vous pouvez y retrouver des vidéos, des articles et de chouettes podcast.